Montjoire

Membre de la Communauté de Communes des Coteaux du Girou depuis le 1er mars 2002.

Présentation

  • Population : 1 330 habitants
    (population totale légale en vigueur à compter du 1er janvier 2017,
    date de référence statistique : 1er janvier 2014. Source INSEE)
  • Superficie : 2 028 ha
  • Habitants : les Montjoviens et Montjoviennes
  • Altitude : 242 m

 

  • Maire: Monsieur BAILLES Alain
  • Délégués à la C3G: Monsieur BAILLES Alain, Madame GOUSMAR Isabelle
Montjoire

Historique

Le nom de Montjoire viendrait du latin Monte Jovis, qui signifie Mont de Jupiter, Montjoire accueillant à cette époque un peuple en l'honneur de Jupiter.A son apogée (début du XIIIè siècle), Montjoire comptait environ 1 200 âmes. Mais, comme beaucoup de paroisses occitanes, le village connut de nombreux drames qui firent fortement fluctuer la population.

De par sa situation (colline dégagée permettant une vue à 360° sur la vallée du Tarn et les départements de la Haute-Garonne, du Tarn, de Tarn et Garonne, de l'Aude et même de l'Ariège), Montjoire a de tout temps servi de place forte. Au moment de l'invasion de la Gaule par les Romains, ceux-ci y placèrent quelques soldats en garnison, qui firent les premiers travaux permettant de renforcer les lieux et qui servirent de base au fort de Montjoire.

Aux environs de l'an 1200, Montjoire était constitué du village, regroupé autour de l'église située au lieudit actuel du Montjoire-Vieux, de quelques hameaux bien peuplés aux alentours, et de la place forte située sur le point le plus élevée de la commune, à l'endroit désormais appelé « Place du Fort ».

Lors de la croisade contre les Albigeois, le village fut victime des armées de Simon de Montfort qui revenaient du siège victorieux de Lavaur. Le village fut pillé et entièrement détruit, et les habitants qui étaient restés au village furent tous tués. La population de la paroisse passa alors de 1200 à environ 300 habitants, qui choisirent, pour plus de sécurité, de se regrouper autour du fort. Le lieu dit Montjoire Vieux fut totalement abandonné tandis que le nouveau village prenait place en haut de la colline, autour de la Place du Fort, endroit qu'il occupe encore de nos jours.

Montjoire ne se releva jamais de cet évènement, d'autant plus qu'il eut à subir par la suite l'Inquisition, la Guerre de Cent Ans qui fit rage en Aquitaine-Guyenne-Gascogne et les guerres de religions qui divisèrent profondément le Sud de la France. Cet épisode tragique de son histoire a laissé de nombreuses traces dans la toponymie :

  • Le lieudit Les Convertigues était le lieu où l'inquisition réunissait les nouveaux convertis,
  • Le lieudit Les Condoms était en revanche le lieu où l'inquisition réunissait les fidèles à la foi cathare (les condamnés).

Enfin, la côte du Cramantino tient son nom du lieu où l'on brûlait les hérétiques
Aujourd'hui Montjoire est situé dans la zone péri urbaine de Toulouse et voit sa population augmenter d'année en année. Toutefois, la politique actuelle de la municipalité est de conserver cette atmosphère villageoise qui fait le charme de la commune et de maîtriser fortement la construction.

LA CHAPELLE

La construction de cette chapelle (1876) est liée à l'histoire de l'école des filles.
En 1876, la directrice de l'école fit construire à ses frais, sur un terrain communal, une chapelle de 25 m² pour le service de l'école. Chapelle dont la propriété reviendra à la commune.
Après des décennie d'abandon le sauvetage de la chapelle, qui menaçait ruine, fut décidé par le Conseil Municipal en 1998 et des travaux de pérennisation furent réalisés en 2000.

L'EGLISE ST SATURNIN

Après la démolition de l'ancienne église située sur l'allée du vieux cimetière la construction de l'église Saint Saturnin dura d'avril 1886 à février 1892.
A partir de 1990, d'importants travaux de restauration et de mise en valeur de l'édifice ont été effectués par la commune.

Les touristes, les randonneurs et tout simplement les curieux savent que Montjoire mérite qu'on s'y attarde. En effet, situé au sommet d'une colline, le village offre un panorama exceptionnel qui, par temps clair, permet de porter son regard sur 12 départements.

Même s'il est facile d'apercevoir et de situer la forêt de Buzet, toute proche, ou la plaine du Tarn qui s'étend au pied de la colline, l'aide cartographique est apparue indispensable pour découvrir toutes les richesses du site. Reprenant le projet à son compte, la Communauté des Coteaux du Girou a financé l'installation de deux tables d'orientation en pierre de lave émaillée. La première des tables présente un panorama pyrénéen, la seconde (dite du levant) permet de repérer les territoires situés à l'est. Une raison supplémentaire de se rendre à Montjoire... le grand Sud-Ouest et les Pyrénées y seront à vos pieds !

Coordonnées

Place de la Mairie, 31380 Montjoire

Tél : 05.61.84.98.08 | Fax : 05.61.84.79.95
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires : du mardi au samedi, de 9h00 à 12h30.

Galerie photo