Formation des élus

Formation des élus

Vos élus des Coteaux du Girou se forment.

Afin de permettre aux élus d’exercer au mieux les compétences qui leur sont dévolues, le Code général des Collectivités Territoriales prévoit un droit à la formation individuelle adaptée aux fonctions des élus locaux.

Suite au renouvellement du Conseil Communautaire, la Communauté de Communes a délibéré le 22 mars 2021 sur l’exercice du droit à la formation de ses membres.

Les thèmes privilégiés sont :

• Les fondamentaux de l’action publique locale ;

• Les formations en lien avec les délégations et/ou l’appartenance aux différentes commissions ;

• Les formations favorisant l’efficacité personnelle (prise de parole, bureautique, gestion des conflits…).

 

Sous l’égide de Monsieur Edmond Vintillas, Vice-Président de la Communauté de Communes des Coteaux du Girou, accompagné par le Service Ressources Humaines et l’Agence Technique Départementale Haute-Garonne Ingénierie ; deux sessions de formation ont été programmées pour cette année 2021, sur la thématique du Schéma de Cohérence Territoriale (le SCoT*).

Dispensée par Monsieur Alenda, intervenant chargé d’études en planification urbaine pour Haute-Garonne Ingénierie, cette formation a pour objectifs de permettre aux élus de maîtriser l’élaboration du SCOT et de pouvoir en mesurer ses impacts sur les documents d’urbanisme.

Le 1er juillet 2021, 25 élus de la Communauté de Communes des Coteaux du Girou ont pu bénéficier d’une première session de formation. La suite sera développée au cours d’une deuxième date durant le mois de septembre.

 

*En bref, le SCoT, c’est quoi ?

Le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) est l’outil de conception et de mise en œuvre d’une planification stratégique intercommunale. Il sert de cadre de référence pour les différentes politiques sectorielles : organisation de l’espace et de l’urbanisme, habitat, mobilité, aménagement commercial, environnement, biodiversité, énergie et climat.

Le SCoT doit respecter les principes du développement durable.

• principe d’équilibre entre le renouvellement urbain, le développement urbain maîtrisé, le développement de l’espace rural et la préservation des espaces naturels et des paysages ; 

• principe de diversité des fonctions urbaines et de mixité sociale ; 

• principe de respect de l’environnement, comme les corridors écologiques, et de lutte contre l’étalement urbain.

Il permet d’établir un projet de territoire qui anticipe les conséquences du dérèglement climatique, et les transitions écologique, énergétique, démographique, numérique...